Le "scandale" de la vanne EGR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le "scandale" de la vanne EGR

Message  yohweb le Mar 22 Fév - 9:25

La vanne EGR pour « Exhaust gaz Recirculation » soit re-circulation des gaz d’échappement a été mise en place sur la ligne d’échappement pour combattre les mauvais rendements en terme de pollution. Les grands constructeurs l’ont adopté depuis 1993 sur les moteurs à essence et diesels afin de satisfaire aux normes d’émission européenne. Ce principe parfaitement anti-mécanique consiste à refaire circuler dans un moteur diesel des gaz chargés de suies et de NOx.

Ce bricolage surprenant de la part d’ingénieurs motoristes a l’avantage de coûter très peu cher à la conception.
Ce n’est plus vrai, lorsque l’on devient utilisateur, quand la vanne EGR complètement encrassée ne rend plus correctement son usage. Les suies en refroidissant encrassent le circuit d’admission et surtout la vanne qui empêche alors la respiration normale du moteur. Il perd naturellement sa puissance et de ce fait son bon rendement. Le moteur s’encrasse jusqu’à tomber en panne.
Sur les véhicules actuels à gestion électronique centrale, lorsque les témoins s’allument, le mal est fait et les dysfonctionnements pervers sont très difficiles à diagnostiquer.

Comment ça marche ?

Le moteur diesel travaille en excès d’air, donc en présence de beaucoup d’oxygène, ce qui entraîne mécaniquement de fortes émissions d’oxyde d’azote (NOx), le polluant du diesel par ses particules. Par la vanne EGR pénètrent dans l’admission des gaz d’échappement pauvres en oxygène, diminuant la quantité disponible dans le cylindre et réduisant la quantité de NOx. Comme elle ne doit fonctionner qu’aux régimes intermédiaires et par cycles, elle est pilotée par un calculateur. Elle se bloque en général en position ouverte, et l’excès de gaz d’échappement recyclé entraîne une mauvaise combustion dans les cylindres (manque d’air) augmentation des suies, du monoxyde de carbone et des hydrocarbures et dégradation possible du pot d’oxydation.
Avant 2002 les commandes de vanne étaient pneumatiques depuis elles sont électriques.

Les premières n’envoyaient aucune information au tableau de bord, les secondes alertent en général la gestion qui allume un témoin au tableau de bord. Malheureusement ce n’est que lorsque le débitmètre, qui mesure la quantité et la qualité de l’air au passage décèle l’anomalie que le témoin au tableau s’allume et en copiant l’information à la gestion souvent le moteur est alors mis en mode dégradé. Comme l’utilisateur, ne connaît pas cette procédure, il panique, car il était toujours entrain de doubler un camion ! ! !
De nombreuses solutions techniques existent pour nettoyer les circuits et redonner au véhicule ses qualités initiales, Ce ne sera pas notre problème du moment considérant que le but sera de faire concevoir de façon amiable ou contentieuse au constructeur que ce véhicule possède un défaut caché, qui pourra être désigné par un tribunal « vice caché au sens de l’article 1641 et suivant du code civil »



http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=4&sqi=2&ved=0CDcQFjAD&url=http%3A%2F%2Fwww.econologie.com%2Fforums%2Fla-vanne-egr-article-et-explications-breves-vt3958.html&ei=rXJjTdD9G8KCOqfD_eIN&usg=AFQjCNGI8oG1opAnnszHtU0AKNMAgr06iA&sig2=VcqOQ8OKb_Qr1aDSjWa8Jw
avatar
yohweb
Admin

Messages : 295
Date d'inscription : 20/02/2011
Localisation : Toulon

Voir le profil de l'utilisateur http://obsoprogram.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "scandale" de la vanne EGR

Message  Victor le Lun 2 Mai - 22:31

Plusieurs choses sont vraie dans votre texte, en revanche d'autres ne sont pas exacte.
La valve EGR est effectivement une abération au sens mécanique, en revanche il faut lui reconnaitre qu'elle est la seule solution bon marché pour régler le problème des NOx. Les voitures à moteur Diesels de demain (je n'ai pas souvenir de moteur essence avec EGR, le catalyseur 3 voies permettant de les éliminer) adopterons le système SCR ce qui les complexifiera nettement plus.

Le vrai drame de l'EGR c'est surtout le drame du Diesel, ce moteur prévu pour un fonctionnement dans la durée qui aujourd'hui est mis volontairement sur le devant de la scènes grâce à des prix de carburant inférieur. Aujourd'hui les gens veulent du Diesel sans en avoir l'usage, sans savoir que l'image de fiabilité qu'ils ont en tête correspond au Diesel de Pépé alors qu'aujourd'hui la majorité des moteur Diesel sont un assemblage de technique de pointe et donc fragile si mal utilisé.
Rien que l'injection connait des caractéristiques démente: 2000b de pression pour 1mm³ par injection pour plusieurs injections par cycles, ont est plus dans le bricolage des moyenâgeuse (mais néanmoins efficace) 205D... Sur le sujet lisez cet article plutôt bien expliqué aux néophytes.

Enfin pour revenir sur le sujet, la vanne EGR n'est pas un un produit à obsolescence programmé, c'est une réponse technique à un problème idiot....
Le vrai problème c'est l'industrie automobile, qui ne peu prospérer qu'à coup d'astuces: Norme antipollution contraignante nécessitant une technique en constante évolution, prime à la casse pour subventionner avec les impôt l'achat de bagnole, marketing axé sur le sentimental plutôt que l'utilitaire, mode de vie individualiste, crise du logement qui éloigne les habitation des lieux de travail, la course aux étoiles EuroNCAP, etc.

La voiture est un outils formidable, nous sommes en train de la tuer par ce qu'on est incapable d'en faire usage avec bon sens...

Amicalement,

Victor

Messages : 1
Date d'inscription : 02/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum